Le mont de la Sarakina

de la justice des hommes 3 [Les profiteurs de misère]

Bonjour Maître,

J’ai trouvé votre site en tapant ces trois mots-clefs sur Google : “Avocat, Liège, cannabis”

Je n’ai pas de problème avec le cannabis proprement dit (pas de culture illégale... J’ai une plante en culture, c’est vrai... Mais comme toléré dans la directive de 2005)

Enfin, je veux dire : le problème n’est pas lié au cannabis en tant que “stupéfiant” mais en tant que plante médicinale...

Moi, je ne suis pas avocat (J’ignore surtout les démarches... contre qui déposer, etc... parce que sinon, je suis un homme de lettres et sur le fond, mes conclusions, je sais les rédiger moi-même)

Dans l’ignorance des procédures, j’ai envoyé tout dernièrement ce mail au Centre pour l’égalité des chances (Pas encore de réponse... mais c’est trop tôt) Je souhaite déposer contre l’hôpital St Joseph qui a refusé de me soigner lors de mon AVC... soi-disant que je suis un drogué ! Comme je l’explique dans le mail, en fait j’étais surtout gavé de CBD (L’élément strictement médical dans le cannabis n’engendrant aucun effet psychotrope) Mais quand bien même aurais-je été toxico, ils étaient dans l’obligation de me soigner.

Au-delà de ça, je voudrais déposer (Mais contre qui ? L’ordre des médecins ? La Ministre de la Santé publique ? L’Etat ?) du fait que le médecin traitant n’a pas le droit de me prescrire le Sativex (Du CBD synthétique utilisé depuis M. De Blok... Mais uniquement pour prévenir la nausée due à la chimio... Alors que c’est top pour toute sorte de maladies tels l’AVC, la sclérose en plaque, la fibromyalgie...) Du coup, je dois acheter des gouttes, ici... à 95€/mois !!! Alors que j’ai un taux journalier de 33€ (Et que l’ONEM me prend 10% là-dessus !) (Je sais que j’ai droit à un prodéo... Mais concernant ces gens, l’expérience me fait dire que le prodéo ne défend plus son client (CAD celui qui paie) que lorsque l’individu qu’il représente est en conflit contre l’Etat...)

Et enfin, troisièmement, je souhaite cultiver (Et commercialiser) cette plante... Le problème, c’est qu’elle fait 0,5% de THC alors que la limite autorisée en Europe, c’est 0,2%.

Je pense à cette plante parce qu’honnêtement, entre 0,2% et 0,5%... il n’y a aucune différence : l’effet psychotrope est nul... (Les gouttes, c’est 0,4% de THC et ça ne fait aucun effet et les gouttes c’est seulement 4% de CBD alors que la plante à 0,5% de THC, c’est 10% de CBD !!) Et je ne souhaite pas cela par esprit de contradiction mais parce que les plantes qui sont inférieures à 0,2% de THC (Le chanvre, en fait) sont également beaucoup trop pauvres en CBD...

Quelques post complétant mon propos :

Dans mon Mont :

Question : Êtes-vous intéressé par ce dossier ? (En sachant que d’un point de vue moral, toutes les cartes sont dans notre jeu !)

Question subsidiaire : Si oui, à quel budget dois-je me préparer ?

Merci,

Bien à Vous

 

Samedi 26 novembre 2016

Ce mec est un vrai trou du cul !

Je comprends mieux pourquoi les cartes ne m’en ont parlé qu’une seule fois et c’était pour me le présenter en tant que profiteur de misère…

Voici sa réponse :

 

Cher Monsieur,

Votre mail de ce jeudi 24 novembre 2016 a retenu mon attention.

La première consultation au cabinet coûte 150,00 €.

Pour introduire une procédure judiciaire telle qu’envisagée, une première provision de 1.500,00 € est nécessaire.

Je ne travaille pas sous couvert du BAJ dans ce type de matière.

Je suis à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Bien dévoué.

 

J’ai envie de lui répondre :

« Cher Monsieur le Maître,

Vous êtes sûr qu’il n’y a pas d’erreur ? (Genre une virgule en trop…) En effet, vous avez écrit 1.500,00 €… Un grand avocat comme vous doit certainement demander au moins 150.000, non ?! »

Mais pour s’être moqué de moi, il n’aura droit qu’à mon silence méprisant.