Deux de pique

 

Division : La Guerre de Troie1

Effet : Plutôt négatif

Bouquet : Fleur de groseillier (Troubles, Intrigues)

Constellation : Castor (Protection lors d'un déplacement)

 

1 : Le professionnel, l'activité... L'action, les combats, la lutte pour la vie, les difficultés rencontrées.

 

CARTOMANCIE

Tromperies, actions peu franches, trahison.

 

SUJET CENTRAL

Représentation : Les Grecs viennent consulter le devin Calchas

lnterprétation : il faut rechercher des avis extérieurs ou demander conseil à une personne avisée. Le consultant est dans l'impossibilité de résoudre ses problèmes tout seul. Une aide extérieure est nécessaire.

 

Pour comprendre le symbolisme du sujet central : Descendant d’Apollon par son père Thestor, Calchas avait reçu de son divin ancêtre le don de prophétie. Il fut l’un des plus célèbres devins de la mythologie grecque, habile entre tous à prédire l’avenir par le vol des oiseaux. Il fut choisi par les Grecs comme devin officiel de leur guerre contre Troie. Il annonça la durée totale de l’expédition ; il conseilla le sacrifice d’Iphigénie pour apaiser la colère d’Artémis ; il révéla que Troie ne pourrait être prise sans le concours d’Achille et de Philoctète, possesseur de l’arc d’Héraclès. Il mit aussi un terme à la peste qui ravageait l’armée grecque en demandant à Agamemnon de rendre Chryséis à son père, Chrysès, prêtre d’Apollon. Il inspira également l’idée géniale de construire le fameux cheval de Troie. À son retour, jeté sur les côtes d’Ionie, Calchas y rencontra un autre devin, Mopsos, qui se révéla plus expert encore que lui, et, comme le lui avait signifié un oracle, il en mourut de honte.

 

SUJET DE DROITE

Représentation : Armes et égide

lnterprétation : Hostilité, conflit. Aucun arrangement à l'amiable n'est à espérer.

 

SUJET DE GAUCHE

Représentation : les cendres de Laomédon dans une urne dessus le talisman de Cronos.

lnterprétation : Le désir de vengeance est la première des préoccupations.

 

Pour comprendre le symbolisme du sujet de gauche : Ce fils d’Ilos succéda à son père sur le trône de Troie. Avec le concours de Poséidon et d’Apollon, il fit entourer la ville d’immenses remparts et construire un port protégé par d’importantes digues. Quand les dieux eurent accompli avec zèle leurs charges respectives, Laomédon refusa de sacrifier les têtes de son bétail nées pendant l’année, ainsi qu’il leur avait promis. Pour se venger, Apollon envoya sur le royaume une épidémie et Poséidon dépêcha un monstre qui ravageait les champs en les inondant d’eau de mer. L’oracle consulté annonça au roi qu’il devait exposer sa fille Hésioné aux fureur du monstre afin d’apaiser le dieu de la Mer courroucé. Laomédon fut donc contraint d’attacher sa fille sur un rocher au bord de la mer. Mais le hasard voulut qu’Héraclès, accompagné de Télamon, vînt débarquer sur le rivage de Troie et aperçût la jeune fille. Le héros brisa aussitôt les chaînes et offrit à Laomédon d’abattre le monstre. Le roi lui promit en revanche les deux chevaux blancs immortels et plus légers que l’air, cadeau de Zeus pour le prix de Ganymède. Héraclès plongea alors son épée dans la gorge du monstre. Une fois encore, Laomédon viola son engagement. Décidé à se venger, Héraclès quitta la ville de Troie, recruta une armée, revint devant la ville et ordonna un assaut immédiat. Il renversa les murailles, tua Laomédon et tous ses enfants, sauf Priam, qu’il établit sur le trône, et Hésioné qu’il offrit à son fidèle compagnon Télamon.