Petit Lemoine

L'albatros

 

Sens de la carte
Couleur et forme
Temporalité

Dans un tirage
Dans un tableau
Association "deux cartes"
Sagesse ancestrale et Mythologie

Sens de la carte

La maîtrise de la liberté

Parfait pour tout ce qui est aérien (Création, amour…) Mais complètement foireux pour ce qui est terrestre (social, argent…)

Couleur et forme

Noir et blanc bien assorti (comme le yin yang), sur fond azur, couleur de la liberté...

Temporalité

Les choses sont dans l'air...

Dans un tirage

Peut vous inviter à revenir les pieds sur terre, dans une question relative à l'argent... Promet de belles envolées sur le plan amoureux et création

Dans un tableau

Qualificatif aérien, rêveur...

Association "deux cartes"

+ dame ou monsieur: Consultant(e) est une personne rêveuse
+ soleil : Maîtrise totale de la situation
+ anneau : Union libre
+ lys : Franchise
+ maison : La libre envolée n'empêche pas d'avoir les pieds sur terre
+ poissons : Parfait pour toute activité où la créativité joue un grand rôle... à surveiller : l'aspect social
+ nuage : Insouciance pouvant mener à de gros soucis
+ bouquet : La liberté ; compassion
+ cigogne : L'insouciance fait place au désir de sécurité
+ chemin : Vous rêvez d'une autre solution (autre job, autre partenaire...)
+ serpent : Un personnage ambigu vous fait rêver... Attention où vous mettez les pieds!
+ enfant : Enfant rêveur... Ou personne puérile
+ cœur : Envolée amoureuse, grand bonheur
+ faux : Plus le (la) consultant(e) plane haut... Et plus dure sera la chute !
+ verge : Insouciance ou désir de liberté conduisant au conflit
+ vaisseau : Vacances au bord de la mer... Voyage au soleil
+ chien : Parfaite symbiose amicale
+ livre : Désir de liberté que l'on tient secret
+ ours : On jette l'argent par la fenêtre ; panier percé
+ ancre : Blocage. Incapacité à prendre son essor
+ cavalier : Arrivée d'une personne qui vous fera planer
+ cercueil : La fin des illusions
+ renard : Travail où le (la)consultant(e) se sentira comme un poisson dans l'eau
+ jardin : Tissus relationnel de haute qualité
+ lune : On s'évade de la banalité de la vie par des rêveries, au mieux (attention aux paradis artificiels !)
+ clef : Aptitude à trouver l'équilibre entre rêve et réalité
+ mont : Négligence qui risque de vous coûter cher
+ lettre : Nouvelle qui vous fait planer !
+ arbre : Bonne détente. Rêver vous fait du bien !
+ oiseaux : Conversation de niveau élevé
+ souris : Perte de vitalité. Peut signifier une dépendance à l'alcool, la drogue ou les médicaments
+ tour : Tendance à vivre dans une bulle... Loin des autres
+ étoile : La liberté ; moment d'allégresse particulièrement intense... Soirée réussie
+ trèfle : Coup de chance ! On savoure sa victoire !
+ croix : Déprime, dépression
 
+ puits : Grande difficulté à stabiliser les finances
+ carnaval : Créativité au top !
+ meute : Difficultés d'intégration
+ sceptre : La liberté est la première valeur
+ athéna : Faites attention de garder la mesure
+ ouranos : Présomption
+ cronos : Peur de la liberté. On s'est brûlé les ailes... Ou encore : Chat échaudé craint l'eau froide
+ zeus : La réussite vous donne des ailes !
+ héra : Risque d'infidélité en amour ou gestion hasardeuse
+ apollon : Succès assuré. Surtout pour tout improvisateur
+ arès : Conflits d'ordre social
+ île : Repos... Dans un endroit agréable voire douillet... Loin de l'agitation, du bruit !
+ aphrodite : Envolée amoureuse. Nonchalance
+ poséïdon : Rappel à l'ordre : Plus de sérieux s'impose
+ hadès : Le mal de vivre.
+ aigle : La spiritualité fait planer haut !
+ chat : Nonchalance et sérénité
+ bœuf : Énormes difficultés à se conformer aux exigences de la vie
+ porc : Vulgarité

Sagesse ancestrale et Mythologie

Souvent pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime en boitant l’infirme qui volait !

Le poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

(Charles Baudelaire)