Petit Lemoine

Zeus

Sens de la carte
Couleur et forme
Temporalité

Dans un tirage
Dans un tableau
Association "deux cartes"
Sagesse ancestrale et Mythologie

Sens de la carte

Le pouvoir.

La création.

Zeus, Fils de Cronos et de Rhéa Tonnant époux d’Héra. Dieu suprême
Lame positive par excellence

A propos de n’importe quel sujet : Feu vert !

Couleur et forme

Puissance et majesté

Temporalité

Si l'on ne veut pas qu'une chose arrive, elle n'arrivera pas ; si au contraire on attend quelque chose ou quelqu'un : on a fini d'attendre, immense succès !

Dans un tirage

Succès assuré ! Réussite totale !

Dans un tableau

Qualificatif charismatique

Association "deux cartes"

+ dame ou monsieur : Consultant(e) charismatique
+ soleil : Pas de meilleure combinaison ! absolument parfait
+ anneau : Union protégée
+ lys : Pouvoir et droiture sont au rendez-vous
+ maison : Famille heureuse grâce au respect des règles
+ poissons : Projet allant droit vers la réussite
+ nuage : Le projet (bien pensé) subit une contrariété passagère... Ou, risque d'orgueil et de présomption
+ bouquet : Pouvoir et sérénité
+ cigogne : Peut signifier que le projet va enfin rouler correctement, qu'un changement va remettre les pendules à l'heure
+ chemin : Il est temps de changer son fusil d'épaule, les résultats seront heureux
+ serpent : Le pouvoir est entre les mains des hommes vulgaires
+ enfant : Jeune ou enfant bien parti dans la vie ou projet débutant mais qui aboutira
+ cœur : Le grand amour
+ faux : L'assurance vous fait rompre avec certaines personnes ou activités
+ verge : Egocentrisme
+ vaisseau : Déplacement protégé
+ chien : Un ami vous donne un coup de main
+ livre : Œuvre littéraire de grande renommée ou pouvoir caché
+ ours : Richesse
+ ancre : Votre succès est assuré : un peu de patience...
+ cavalier : Consultant avance, fier et sûr de lui ou coup de pouce de la destinée
+ cavalier - serpent : sexe... un bon coup ! Venir à la rencontre
+ cercueil : Il faut se ressourcer... pour l'heure on a fait le tour
+ renard : Le consultant fait des miracles avec ses mains
+ jardin : Personnalité reconnue
+ lune : Le consultant prend ses rêves pour la réalité (risque de schizophrénie)
+ clef : Projet assuré du succès
+ mont : Obstacle majeur qu'il vous faudra affronter avec toute votre énergie
+ lettre : Heureuses nouvelles
+ arbre : Excellente santé
+ oiseaux : Propos de haute envergure ou projet bien pensé connaissant quelques contrariétés
+ souris : On abuse de votre excellence
+ tour : Lieu de pouvoir (Parlement, palais...)
+ étoile : Bonheur tranquille
+ trèfle : Grande période de chance
+ croix : Faites une croix sur vos illusions !
 
+ albatros : La réussite vous donne des ailes !
+ puits : Réussite sociale
+ carnaval : Un grand artiste !
+ meute : Congrès, réunion de sommités
+ sceptre : On a tout en main pour réaliser ses rêves
+ athéna : Pouvoir et sagesse
+ ouranos : Risque de gâcher toutes ses chances par un geste inconsidéré
+ cronos : Conflit de génération... ou : malgré toute la bonne volonté, le projet n'aboutira pas
+ héra : La Paix
+ apollon : inspiration puissante, pouvoir créateur intense
+ arès : conflit découlant du pouvoir créateur (créativité débridée)
+ ares - jardin : la société ne reconnait pas votre talent
+ ares - ours : la création ne nourrit pas son homme (ou conduit à l'isolement suite à un conflit)
+ île : Moment privilégié de grande harmonie
+ aphrodite : Il est nécessaire de mettre un peu d'eau dans son vin
+ poséïdon : Les résultats seront satisfaisants même si pas à la hauteur des espoirs initiaux
+ hadès : La montagne a accouché d'une souris !
+ aigle : Haute élévation spirituelle
+ chat : Pouvoir et nonchalance
+ bœuf : Création d'envergure ; chef d'œuvre
+ porc : Le pouvoir est entre les mains de gens malsains voire pervers ; positivement : on échappe au pire !

Sagesse ancestrale et Mythologie

Celui qui s’assura la prééminence sur tous les dieux de la mythologie grecque, ne fut à l’origine qu’un dieu un peu plus redoutable que les autres. Seuls des siècles d’histoire, de mythes et de traditions diverses le consacrèrent premier des dieux. Adorant des dieux multiples, s’ignorant souvent les uns des autres, les peuples des cités grecques, séparés autant par les destinées géographiques que par les incertitudes de l’histoire, n’eurent que fort tard le sens de l’unité divine indispensable à l’élaboration d’une hiérarchie entre les dieux, au sommet de laquelle Zeus finit par s’imposer.
À l’origine, Zeus était le dieu des phénomènes atmosphériques, celui qui éclaire le ciel, le couvre de nuages, dispense sur la terre pluie et neige, lance des éclairs et fait rouler le tonnerre (on disait même, en une contraction tout à fait significative : « Zeus pleut ou Zeus tonne ») Pourtant, dans un pays comme la Grèce, où l’agriculture prédomine, ce pouvoir étroit d’un dieu sur des éléments incontrôlés, dispensateur des fléaux ou de la fertilité, prenait déjà une importance de tout premier plan. Avec Homère, puis Hésiode, Zeus acquit peu à peu sa personnalité définitive. Homère le définit comme le premier des dieux et le souverain suprême des mortels aux actions desquels il se mêle. Hésiode, de son côté, contribua à accentuer la primauté de Zeus en lui accordant une généalogie et des mythes. Fils de Cronos et de Rhéa, Zeus fut sauvé de la gloutonnerie infanticide de son père par sa mère, qui le confia aux corybantes, aux Curètes et à la chèvre Amalthée. Parvenu à l’âge adulte, il fit restituer à son père ses frères et sœurs que celui-ci avait dévorés : Poséidon, Hadès, Hestia, Déméter, Héra ; puis, ayant délivrés les Cyclopes et les Hécatonchires, il prit la succession de Cronos, non sans avoir soutenu une lutte effroyable contre les Géants révoltés, pour asseoir d’une manière définitive sa souveraineté sur les dieux. Zeus songea alors à assurer sa postérité : il épousa successivement Métis (l’Intelligence) dont il eut Athéna ; Thémis, la mère des Heures ; Déméter, sa sœur, mère de Perséphone ; Mnémosyne, mère des Muses ; Aphrodite, mère des Grâces ; Léto, mère d’Apollon et d’Artémis et enfin Héra qui resta son épouse légitime et lui donna Hébé, Arès et Héphaïstos [du moins c’est ce que raconte le dictionnaire... Hésiode, dans sa Théogonie, nous dit que Héphaïstos est né de la seule Héra, comme Athéna est née du seul Zeus (après qu’il eut toutefois mangé Métis)]. Zeus eut en outre d’innombrables aventures avec les mortelles, qui mirent au monde la race des héros et des demi-dieux. Il assurait ainsi entre les dieux et les hommes une sorte de hiérarchie dont son pouvoir tirait bénéfice. Aussi, après les fluctuations et les transformations d’une terre en pleine création, après les luttes entre les dieux primordiaux et l’anarchie qui en était la conséquence, Zeus apparut comme l’image de l’apaisement, de l’ordre, de la sagesse et de la justice. En effet, les règles qu’il élabora pour les cieux et les dieux, Zeus les établit également dans les sociétés terrestres. Les rois désormais, gouvernèrent les cités et les peuples. Tous lui durent des comptes. Zeus put s’arroger les deux titres enviés de « père des dieux » et de « père des hommes ». Il fut consacré comme le dieu universel, possesseur de tous les biens célestes et terrestres. De lui tout procède : il porte des épithètes et des surnoms innombrables, qui tous, indiquent les fonctions où les localités où il est honoré. Il trône en majesté, entouré de ses attributs ordinaires et souverains : l’aigle, la foudre et la victoire tel le représente la célèbre statue de Zeus olympien de Phidias, qui lui donne pour toujours cette grandeur suprême dont il est le seul parmi les dieux et les hommes à posséder la marque.