Petit Lemoine

Apollon

Sens de la carte
Couleur et forme
Temporalité

Dans un tirage
Dans un tableau
Association "deux cartes"
Sagesse ancestrale et Mythologie

Sens de la carte

Dieu protecteur de tout premier ordre ! (Susceptible et délicat, il apprécie les offrandes !)

Traqueur par excellence… « Il ne déteste pas le fleuve ! »

Les traits qu’il décoche sont sans pitié !

JUSTICE SUPRÊME

Fils de Zeus, et de Léto

Dieu de la chaleur, de la beauté des arts plastiques et de la poésie. Il connaît l'avenir.
De nombreuses amours. Protège les Troyens pendant la guerre de Troie.
Punit les Achéens de la peste après l'enlèvement de Chryséis, fille de son prêtre Chrysès.

Couleur et forme

Magnétisme et brillance

Temporalité

Les choses se font avec éclat

Dans un tirage

Inspiration, créativité... coup de foudre

Dans un tableau

Signe de génie, d'inventivité

Association "deux cartes"

+ dame ou monsieur : Consultant(e) dégage un magnétisme puissant
+ soleil : L'inspiration est divine : feu vert !
+ anneau : Association (amour, boulot) protégée.
+ lys : Droiture et création sont au rendez-vous.
+ maison : Inspiration bien assise
+ poissons : Art, poésie... ou encore : Profession liée à la nature d'une façon générale, voire à la botanique
+ nuage : Contrariété inattendue
+ bouquet : Projet réussi apportant bonheur et joie
+ cigogne : Le projet va subir une modification importante (qui sera bénéfique ou non en vertu des cartes avoisinantes) ; ou arrivée d'une personne riche en créativité
+ chemin : Une autre voie s'ouvre à vous, un choix qui coule de source
+ serpent : Attention aux beaux parleurs !
+ enfant : enfant ou jeune débordant de vitalité ou genèse d'un projet bien pensé
+ cœur : Coup de foudre !
+ faux : peut signifier un travailleur agricole mais plus généralement : projet stoppé net
+ verge : Arrogance et présomption
+ vaisseau : Création de culture étrangère ou projet faisant son chemin... Négativement, peut signifier qu'il vous échappe
+ chien : ami charismatique
+ livre : poésie, œuvre littéraire... Personne qui garde pour elle son côté créatif... ou qui en ignore tout
+ ours : La création nourrit son homme !
+ ancre : Projet fait pour durer et/ou subissant un retard
+ cavalier : Élément nouveau (personne, sensation) donnant un souffle neuf au projet (ou : La marche)
+ cercueil : Source de créativité tarie... Au pire (avec souris, serpent, croix, mont) : maladie infectieuse
+ renard : Voyant, cartomancien. Peut également s'agir d'un travailleur champêtre... voire d'une personne usant de ses talents pour parvenir à ses fins égoïstes
+ jardin : Milieu élitiste
+ jardin - athéna : Le Rassemblement
+ lune : au mieux : don certain pour la voyance et la parapsychologie ; au pire : mélancolie
+ clef : Projet original grandement favorisé
+ mont : puissants ennemis ! Actions négatives dirigées contre vous
+ lettre : nouvelles originales et bien agréables (comme pour toute association, toujours à voir en fonction du contexte... par exemple : apollon - mont - lettre donnera donc : nouvelles de vos puissants ennemis, etc)
+ arbre : Excellent pour quiconque travaille la terre, sinon signifie que le projet est sain (malgré ses abords fantasques)
+ oiseaux : Parfait pour qui s'exprime verbalement (de chanteur à avocat) ; négativement : baratin, embrouille
+ souris : Eparpillement des idées ; panier percé
+ tour : Association culturelle (ou... créateur misanthrope)
+ étoile : Original et serein
+ trèfle : La chance sourit aux audacieux !
+ croix : Désillusions, aigreur
 
+ albatros : Créateur qui plane haut !
+ puits : Assurance dans la vie sociale
+ carnaval : Personnage fantasque
+ meute : Fête, spectacle
+ sceptre : Maîtrise de la discipline
+ athéna : Ingéniosité
+ ouranos : Présomption démesurée !
+ cronos : La société ne reconnaît pas votre talent
+ zeus : Création au top ! Succès assuré
+ héra : On est partagé entre devoir et nature
+ arès : Conflit d'idées... Bonne ambiance de travail perturbée (voire gâchée) par la dure réalité de la vie (un importun vous prend la tête... jusqu'à risque d'agression)
+ île : Une île a été créée (celle de Délos) pour qu'Apollon puisse naître... La combinaison apollon - île est donc particulièrement bénéfique pour tout démarrage de projet...
+ aphrodite : Attention à la nonchalance... à ne pas s'endormir sur ses lauriers !
+ poséïdon : Projet où inspiration et assise matérielle sont au rendez-vous !
+ hadès : Carence créative : plus rien à dire !
+ aigle : Guérisseur ; prédicateur
+ chat : La vie de bohème
+ bœuf : Travail important où la créativité et l'improvisation jouent un rôle essentiel
+ porc : Baratineur... Enjôleur

Sagesse ancestrale et Mythologie

Une des douze grandes divinités de l’Olympe [les autres sont : Zeus, Héphaïstos, Poséidon, Héra, Hermès, Arès, Artémis, Athéna, Hestia, Aphrodite et Déméter]. Apollon naquit à Délos, où sa mère Léto, séduite par Zeus, vint se réfugier afin d’échapper à la fureur jalouse d’Héra. Apollon eut une sœur jumelle, Artémis, en compagnie de laquelle il est souvent représenté dans les légendes.
Dés qu’il apprit sa naissance, Zeus offrit à son fils, une mitre d’or, une lyre et un char attelé de Cygnes. Nourri de nectar par la Titanide Thémis, le nouveau-né devint en quelques jours un magnifique adolescent, qui partit sur son char, muni d’un carquois et de flèches, pour le pays des Hyperboréens. Après y avoir séjourné un an, il vint à Delphes et commença là sa carrière. Il se distingua, en effet, non loin de cette ville en tuant le serpent Python, qui vivait dans une caverne du mont Parnasse. Mais ses amours sont plus célèbres encore. D’une beauté rayonnante, d’une grande stature, il séduisit de nombreuses nymphes, telle Coronis, qui  lui donna un fils Asclépios, que Zeus en colère foudroya. Apollon pour se venger du dieu souverain, perça et tua de ses flèches les Cyclopes qui avaient forgé la foudre. Irrité par tant de présomption, Zeus chassa alors Apollon de l’Olympe. On connaît d’autres amours de ce dieu ; il aima la nymphe Daphné, qui, pour lui échapper, fut transformée en laurier ; il séduisit la nymphe Clytia, fille d’Océanos et la changea en héliotrope, lorsque, abandonnée, elle révéla au père de Leucothoé, sa rivale, les nouvelles amours de son divin amant. Durant son séjour sur la Terre, Apollon trouva une complaisante hospitalité auprès du roi Admète, dont il garda le troupeau. C’est pourquoi le dieu passait souvent pour le protecteur du bétail. Quand son exil sur la Terre prit fin, il obtint la permission de réintégrer l’Olympe. Les Grecs multiplièrent ses attributions et leur donnèrent parfois un caractère funeste. C’est ainsi qu’il est regardé comme le dieu du châtiment foudroyant. Toutes les morts subites sont le résultat des blessures qu’il inflige de ses traits. Parfois, il condamne l’humanité à une mort plus lente et plus horrible encore en lui envoyant la peste. Pourtant Apollon est avant tout, aux yeux des Grecs, un dieu aimable et le chef des prophéties et de la divination : la pythie parle en son nom ; inspirateur des musiciens et des poètes, il est alors appelé Apollon Musagète, la divinité tutélaire de tous les arts, le symbole du soleil et de la lumière civilisatrice. On peut dire sans outrance, qu’Apollon reflète pour les Grecs le génie artistique de leur pays, l’idéal de la jeunesse, de la beauté et du progrès.