Petit Lemoine

Arès

Sens de la carte
Couleur et forme
Temporalité

Dans un tirage
Dans un tableau
Association "deux cartes"
Sagesse ancestrale et Mythologie

Sens de la carte

Passion
Colère
Imprudence

Fils de Zeus et d’Héra, dieu de la guerre, peu apprécié des autres dieux. Il combat aux côtés des Troyens.

Lame à éviter… si c’est possible.

Couleur et forme

Froideur et cruauté

Temporalité

Les choses négatives se feront ou difficulté à vivre le fait que les choses positives ne se feront pas.

Dans un tirage

Agressivité, colère

Dans un tableau

Conflit dans l'air

Association "deux cartes"

+ dame ou monsieur : Consultant(e) est d'humeur belliqueuse...
+ soleil : Calme après la tempête. Fin du conflit
+ anneau : Relation conflictuelle... Dispute conjugale
+ lys : Juste colère
+ maison : Ambiance conflictuelle à la maison
+ poissons : Conflits professionnels
+ nuage : Intrigues, énervements, conflits... Inquiétude
+ bouquet : Après la colère, le bonheur revient
+ cigogne : Il y a du conflit dans l'air !
+ chemin : Prenez une autre voie : la première mène droit au conflit
+ serpent : Intrigues, calomnie...
+ enfant : enfant difficile
+ cœur : Dispute amoureuse
+ faux : Agression
+ verge : Conflit, agression
+ vaisseau : Conflit à l'étranger ou lors d'un déplacement ; accident de la route ; La distance comme solution au conflit (surtout avec le livre : distance et silence...)
+ chien : Un(e) ami(e) énervé(e)
+ livre : Conflit tenu secret
+ ours : La dèche. Gros problème d'argent
+ ancre : Conflit enraciné dans le temps... Vieille querelle
+ cavalier : Arrivée d'une personne belliqueuse
+ cercueil : Maladie douloureuse ; accident, blessure
+ renard : Ambiance conflictuelle au travail
+ jardin : Conflit touchant des amis proches
+ lune : Dérèglement psychologique (paranoïa)
+ clef : Une solution au conflit se dessine
+ mont : Conflit avec un ennemi puissant
+ lettre : Mauvaises nouvelles.
+ arbre : On demeure imperturbable dans le conflit
+ oiseaux : Engueulade, dispute
+ souris : Conflits qui vous minent
+ tour : Conflits avec autorité
+ étoile : Le calme après la tempête
+ trèfle : Les conflits sont finis. Des temps meilleurs sont là. Saisissez votre chance !
+ croix : Deuil
 
+ albatros : La bave des crapauds n'atteint pas la blancheur immaculée des étoiles !
+ puits : Complications sociales ; carence
+ carnaval : Manifestation
+ meute : Armée... Troupe d'individus belliqueux
+ sceptre : Tyrannie
+ athéna : La colère est mauvaise conseillère
+ ouranos : énervement due à la frustration... Il faut s'accrocher...
+ cronos : Conflit menant au repli sur soi
+ zeus : Sauvé in extrémis ! Vous l'avez échappé belle !
+ héra : Conflit avec autorité
+ apollon : Conflit réglé avec intelligence et diplomatie
+ île : Isolement pour fuir un conflit
+ aphrodite : Passion amoureuse
+ poséïdon : Il faut calmer le jeu. Mettre de l'eau dans son vin
+ hadès : frustration
+ aigle : Conflits d'ordre spirituel ; spiritualité mal vécue
+ chat : Conflits dû à la paresse et au laisser-aller
+ bœuf : Paresse ; le travail est pénible
+ porc : Conflit avec gens malsains...

Sagesse ancestrale et Mythologie

Fils de Zeus et d’Héra, Arès appartient à la génération des douze grands dieux de l'Olympe [les autres sont : Zeus, Héphaïstos, Poséidon, Héra, Hermès, Apollon, Artémis, Athéna, Hestia, Aphrodite et Déméter]. Cependant, il n'a jamais tenu une place importante dans le culte grec. Dieu de Guerre et de la Lutte, son aspect brutal, son comportement violent et agressif, son amour du carnage et des batailles ne le rendent en effet sympathique ni aux mortels ni même aux dieux. Ainsi, les légendes l'ont souvent représenté au cours des combats dans des situations périlleuses d'où il ne sort pas toujours vainqueur. Pendant la guerre de Troie, il prend généralement parti pour les Troyens ; il doit se mesurer à la bravoure de certains héros, et aussi à l'intelligence calculatrice et raisonnable de la déesse Athéna. Ainsi voit-on Arès, blessé par le héros Diomède auquel Athéna a prêté son concours, s'enfuir en hurlant vers l'Olympe. Le dieu n'est guère plus heureux avec Héraclès, qui lui perce la cuisse d'une de ses flèches. Les Aloades le retinrent en prison dans un vase d'airain pendant treize longs mois, tandis que les dieux, ses frères, prirent plaisir à l'humilier en se réunissant en tribunal pour le juger d'un meurtre. Les amours d'Arès avec les mortelles sont nombreuses, car, en dépit de son caractère barbare, le dieu n'est pas dénué d'une certaine beauté, mûre et virile. Mais les enfants qu'il engendre sont des êtres frustes, des brigands, des êtres violents, comme le bandit Cycnos, Diomède de Thrace, Lycaon ou Œnomaos. Parmi les immortelles, seule Aphrodite conçut un fol amour pour Arès, qui symbolisait dans toute sa puissance la force passionnelle et sensuelle. Importé de Thrace, son culte ne fut pas très répandu en Grèce. On comprend que les Grecs, dont l'esprit était porté aux subtilités de la raison et aux finesses de l'intelligence aient manifesté quelque répugnance à l'égard du dieu qui, au fond, tant par son origine, que par son caractère et ses attributions, leur était quelque peu étranger. En revanche, les Romains le tinrent en haute estime et le confondirent avec leur dieu Mars.