48. Neuf d'épée

 

Épée :

  • L'intellect (idées, projets, études) ou la spiritualité.
  • La loi, justice, administration, politique. La vie ou statut social.
  • Les affaires.
  • Le plan officiel ou médical
  • La lutte, les difficultés, obstacles ou transformations
  • Élément : L'AIR

Neuf :

Temps, évolution lente ou fin.

Droite :

Cette lame symbolise la solitude, recherchée ou subie, une période de sacrifices et de maux divers. Elle annonce aussi des désillusions amoureuses, des difficultés et retards dans le domaine des affaires, des problèmes de santé, litiges, séparation ou divorce … dans tous les cas le consultant ne pourra s’en sortir qu’à force de volonté.

Autre interprétation :

Études, stages
Réussite aux examens
Favorise carrières intellectuelles (penseurs, chercheurs, écrivains…)

Autre interprétation (si on ne tient pas compte des cartes renversées)

Conflits, désespoir, deuil, ennuis de santé.

Renversée :

Cette lame symbolise une personne peu fiable, déloyale dont il faut se méfier. Elle annonce des doutes, de la méfiance, des disputes, une situation instable. Également le besoin d’étudier et de reconsidérer la situation avec prudence. Avec certaines cartes comme le jugement elle peut signifier le rétablissement d’une situation, la stabilité retrouvée.

Autre interprétation :

Paresse intellectuelle
Echec aux études
Dépression
Mort près du huit d’épée.

Le Neuf d'épée et les lames majeures

Lames mineures du Tarot de Marseille

+ Le Bateleur : Échec relationnel, ambiance lourde... Renoncez à de nouveaux projets !
+ La Papesse : Échec sur le plan administratif ou social... Décision négatives
+ L'Impératrice : Période néfaste sur le plan relationnel ; fin d'une relation amicale
+ L'Empereur : Écroulement des structures pourtant établies avec soin ; fatalité
+ Le Pape : Deuil ; nécessité de s'assumer ; long travail visant à retrouver la sérénité
+ L'Amoureux : Remise en question difficile ; reconnaitre ses erreurs ; fin d'un deuil
+ Le Chariot : Grosses difficultés malgré les compétences ; climat relationnel fort tendu
+ La Justice : Nécessité absolue de mettre fin à une longue adversité sur le plan social
+ L'Hermite : On ne sortira pas indemne d'une longue période de fatalité ; rejet définitif
+ La Roue de Fortune : Période critique pour les projets suite à de trop nombreuses erreurs ; (Autre interprétation : situation mure, qui arrive à son terme)
+ La Force : Fatalité nécessitant la maîtrise totale des énergies pour contrer ses effets
+ Le Pendu : Impossibilité de se dégager de lourdes épreuves tant sociales que judiciaires ; malheur, voire fatalité ; conflits ou rancune tenace
+ Arcane sans nom : Terrible fatalité propre à l'abandon définitif de toute patience et détermination, espoir et foi pour transformer sa vie
+ Tempérance : Période de protection permettant de s'adapter à de longs conflits, méchancetés, impolitesse ou froideur ; voire de mettre fin à des conflits judiciaires
+ Le Diable : On devra réagir jusqu'à son dernier souffle et tenter le tout pour le tout dans une longue lutte (pour défendre ses idées) au niveau social, matériel, légal
+ La Maison Dieu : Fin d'une longue progression catastrophique tant sur le plan de la santé que social, judiciaire, administratif ; paroxysme d'une crise matérielle, commerciale
+ L'Etoile : Période de protection garante, à défaut d'un avenir prometteur quant à la réalisation de ses idéaux, d'une sortie prochaine, certes tardive mais définitive de longues épreuves ; prudence et concentration nécessaire
+ La Lune : Il est urgent de mettre fin à de longs conflits familiaux ou conjugaux sinon éclatement, accidents, rejet, exil, divorce ; tristesse, souffrance (trahison) ; incompréhension, écœurement, dépression, voire désespoir
+ Le Soleil : Profonde malchance affective ; épuisement complet par de vieux conflits sans issue ou aboutissements tragiques de troubles judiciaires (divorce) ; abandon des études ou d'une vocation spirituelle, humanitaire ou politique ; perte de standing
+ Le Jugement : Malgré les redoutables effets d'une grosse période de fatalité tant sur le plan personnel que relationnel, on s'engagera vite si on conserve autant que possible patience, inspiration, ingéniosité voire le sens du merveilleux
+ Le Monde : Période de protection permettant de mettre fin, lentement mais sûrement, à une longue fatalité tant sue le plan personnel que relationnel : conflits provoqués par un entourage professionnel insociable, hostile et cruel
+ Le Mât : Grande malchance et tristesse si ce n'est souffrance, désespoir et égarement le plus complet : nécessité de mettre fin à notre progression professionnelle a fortiori intellectuelle, spirituelle, sociale et lié à l'étranger