64. Avant l'accomplissement

Wei Tsi / Avant l'Accomplissement
En haut Li : Ce qui s'attache, le Feu
En bas K'an : L'Insondable, l'Eau

Cet hexagramme indique un temps où le passage du désordre à l'ordre n'est pas encore accompli. Sans doute le changement est déjà préparé: tous les traits du trigramme supérieur se trouvent en effet en relation avec ceux du trigramme inférieur. Cependant ils ne sont pas encore à leur place.

Tandis que l'hexagramme précédent est analogue à l'automne qui constitue la transition de l'été à l'hiver, le présent hexagramme ressemble au printemps qui mène de la stagnation de l'hiver à la fécondité de l'été. C'est sur cette perspective pleine d'espoir que se clôt le Livre des Transformations.

AVANT L'ACCOMPLISSEMENT. Succès Mais si le petit renard, lorsqu'il a presque achevé le passage, met la queue dans l'eau, il n'est rien qui soit avantageux

Les conditions sont difficiles. La tâche est grande et lourde de responsabilités. Il ne s'agit de rien de moins que de ramener le monde de la confusion à l'ordre. C'est pourtant une tâche qui promet le succès, car il existe un but permettant d'unir les forces divergentes. Il faut seulement s'avancer d'abord à pas comptés, comme un vieux renard qui marche sur la glace.

En Chine, la prudence du renard qui marche sur la glace est proverbiale. Sans cesse il a l'oreille tendue pour percevoir les craquements et recherche avec soin et circonspection les endroits les plus sûrs. Un jeune renard qui ne connaît pas encore cette prudence va de l'avant hardiment et il peut se faire qu'il tombe dans l'eau alors qu'il a presque fini de traverser, et qu'il se mouille la queue. Naturellement, tout le mal qu'il s'était donné est ainsi devenu vain.

De même, aux moments qui précèdent l'accomplissement, la réflexion et la circonspection sont la condition fondamentale du succès.

Commentaires

Le feu est au-dessus de l’eau : image de la situation AVANT L’ACCOMPLISSEMENT
Ainsi l’homme noble est circonspect quand il distingue les choses, afin que chacune trouve sa place

Quand le feu qui, par nature, s'élance vers le haut est au-dessus, et l'eau, dont le mouvement tend vers le bas est au-dessous, leurs actions vont dans un sens différent et demeurent sans relation entre elles. Si l'on veut parvenir à un résultat, on doit commencer par examiner la nature des forces considérées et la place qui leur convient.

Si l'on dispose les forces à leur juste place, elles produisent l'effet désiré et l'accomplissement est réalisé. Mais, pour pouvoir manier comme il faut les forces extérieures, il est avant tout nécessaire d'adopter soi-même le point de vue correct. Ce n'est qu'à partir de ce moment que l'on peut agir correctement.

Il met la queue dans l'eau.
Source d'humiliation.

Dans les temps de désordre, il est tentant d'aller de l'avant avec toute la hâte possible pour réaliser quelque chose de visible. Mais cet enthousiasme mène seulement à l'insuccès et à l'humiliation tant que l'heure n'est pas venue d'agir.

Dans un tel moment, il est sage de s'épargner, par une attitude de réserve, l'humiliation de l'échec

Six au commencement :
a) Il met la queue dans l'eau.
Source d'humiliation.
b) « Il met la queue dans l'eau ». Car il ne peut pas prendre en considération la fin.

Nous avons ici les mêmes images que dans le précédent hexagramme, bien que distribuées de façon un peu différente.

Le premier trait est la queue. Il est faible et se tient en bas dans une position dangereuse, et, par suite, n'aperçoit pas les conséquences de ses actions. Il se précipite pour traverser et échoue.

retour

Neuf à la deuxième place signifie :

Il freine ses roues.
La persévérance apporte la fortune.

Ici également le temps d'agir n'est pas encore venu. Mais la patience nécessaire n'est pas une attente paresseuse qui vit au jour le jour. Une telle attitude ne mènerait à la longue à aucun succès.

Mais il faut développer en nous-mêmes les forces qui nous rendent capables d'aller de l'avant. On doit avoir, en quelque sorte, un char pour effectuer le passage. Mais on doit encore le freiner. La patience au sens le plus élevé est de la force contenue.

C'est pourquoi il ne faut pas s'endormir et perdre le but des yeux. Si l'on demeure fort et ferme dans sa résolution, à la fin tout ira bien.

Neuf à la deuxième place :
a) Il freine ses roues, La persévérance apporte la fortune.
b) Le neuf à la deuxième place rencontre la fortune s'il est persévérant.
Il est central et, par suite, agit correctement.

L'image de la roue et du freinage, qui, dans l'hexagramme précédent, était associée au premier trait en raison de sa force, est transférée au deuxième trait, qui est fort.

La force et la correction de ce trait rendent la perspective favorable.

retour

Six à la troisième place signifie :

Avant l'accomplissement, l'attaque apporte l'infortune.
Il est avantageux de traverser les grandes eaux.

L'heure du passage est arrivée. Mais on n'a pas la force d'accomplir ce passage.

Si l'on voulait tenter de le forcer, on irait vers l'insuccès, car la chute serait inévitable. Que faut-il donc faire? Il faut créer une nouvelle situation: on doit attirer les forces d'auxiliaires habiles et, avec elles, faire le pas décisif - la traversée des grandes eaux.

Alors l'accomplissement deviendra possible.

Six à la troisième place :
a) Avant l'accomplissement, l'attaque apporte l'infortune.
Il est avantageux de traverser les grandes eaux.
b) « Avant l'accomplissement, l'attaque apporte l'infortune ».
La place n'est pas celle qui convient.

La place est à la fin du trigramme primaire inférieur K'an, danger, si bien que l'accomplissement serait possible. Mais parce que le trait est trop faible pour cette position décisive, et qu'il se trouve au commencement du trigramme nucléaire K'an, un nouveau danger surgit.

On ne doit pas vouloir réaliser de force l'accomplissement, mais essayer d'éclaircir la situation dans son ensemble. Un changement de caractère est indispensable. Du fait que le trait se transforme de six en neuf, le trigramme Souen se développe au-dessous.

Cet aspect, associé au trigramme primaire K'an, donne l'image d'un bateau sur l'eau, d'où la traversée des grandes eaux.

retour

Neuf à la quatrième place signifie :

La persévérance apporte la fortune. Le remords disparaît.
Ebranlement, afin de châtier le pays du diable.
Pendant trois ans on est récompensé par de grands royaumes.

C'est maintenant l'heure du combat. Il faut que le passage soit réalisé. Il faut s'affermir entièrement dans sa résolution; une telle attitude procure la fortune.

Tous les doutes qui peuvent s'élever dans ces graves moments de combat doivent se taire. Il s'agit d'une lutte ardente pour ébranler et pour châtier le pays du diable, les forces de décadence. Mais la lutte a aussi sa récompense.

C'est maintenant le moment de poser les fondements de la puissance et de la souveraineté pour l'avenir.

Neuf à la quatrième place :
a) La persévérance apporte la fortune. Le remords disparaît.
Ebranlement, afin de châtier le pays du diable.
Pendant trois ans on est récompensé par de grands royaumes.
b)'« La persévérance apporte la fortune. Le remords disparaît ». La volonté s'accomplit.

Comme l'hexagramme est l'inverse du précédent, le châtiment infligé au pays du diable, qui, là-bas, est mentionné en relation avec la troisième place, apparaît ici en connexion avec la quatrième. Ici le résultat est plus favorable : là-bas, trois années de combats, ici trois années de récompenses.

Ce trait est le fonctionnaire robuste qui assiste le doux souverain à la cinquième place et ainsi accomplit sa volonté.

retour

Six à la Cinquième place signifie :

La persévérance apporte la fortune. Pas de repentir.
La lumière de l'homme noble est véritable.
Fortune.

La victoire est remportée. La force de la fermeté n'a pas été mise en échec. Tout a bien été. Tous les doutes sont surmontés. Le succès a justifié l'action. La lumière d'une personnalité supérieure brille de nouveau et fait sentir son influence sur les hommes qui croient en elle et se rassemblent autour d'elle.

L'ère nouvelle est arrivée, et avec elle la fortune. Et de même que le soleil après la pluie rayonne dans une beauté redoublée, ou que la forêt, après l'incendie, reverdit avec une fraîcheur accrue à partir de ses débris calcinés, l'éclat de l'ère nouvelle s'augmente par le contraste qu'il forme avec la misère de l'époque ancienne.

Six à la cinquième place :
a) La persévérance apporte la fortune. Pas de repentir.
La lumière de l'homme noble est véritable.
Fortune.
b) « La lumière de l'homme noble est véritable ».
Sa lumière apporte la fortune.

Ce trait est au centre du trigramme Li, la lumière, c'est pourquoi tout est favorable pour accomplir le passage à une nouvelle période.

Neuf en haut signifie :

En pleine confiance on boit du vin.
Pas de blâme. Mais si l'on se mouille la tête, on la perd, en vérité.

Avant l'accomplissement, au seuil des temps nouveaux, l'homme se trouve réuni en pleine confiance mutuelle avec les siens et passe en buvant joyeusement le temps de l'attente.

Comme l'ère nouvelle est à la porte, il n'y a pas là de sujet de blâme. On doit seulement veiller à garder la juste mesure. Mais si l'on se laisse aller à l'ivresse, on perd par sa démesure ce que la situation avait de favorable.

Neuf en haut :
a) En pleine confiance on boit du vin. Pas de blâme.
Mais, si l'on se mouille la tête, on la perd en vérité.
b) Si l'on se mouille la tête en buvant du vin, c'est parce qu'on ne connaît pas la modération.
Le trait supérieur est fort et, en lui-même, favorable.

L'image du vin est tirée du trigramme K'an; le trait est en relation avec le trait supérieur de K'an. Comme dans l'hexagramme précédent, on voit apparaître l'image de quelqu'un qui se mouille la tête. Mais c'est seulement une possibilité, un danger qui peut être évité.

Ainsi le Livre des Transformations laisse, en se terminant, la situation ouverte à de nouveaux commencements et de nouvelles formations. La même idée se rencontre d'ailleurs dans le Tsa Koua (la connexion des hexagrammes), où Kouai, LA PERCEE (n° 43) est placé à la fin, avec ces mots en guise de conclusion :

LA PERCEE signifie la résolution. Le fort se tourne résolument contre le faible.

La voie de l'homme noble est dans la direction ascendante, la voie de l'homme vulgaire conduit au chagrin.

EN MA FIN EST MON COMMENCEMENT.

Le maître de l'hexagramme est le six à la cinquième place, car AVANT L'ACCOMPLISSEMENT implique une époque où c'est tout d'abord le désordre qui prévaut, et finalement l'ordre.

Le six à la cinquième place se trouve dans le trigramme extérieur et ouvre l'époque de l'ordre.

C'est pourquoi il est dit dans le Commentaire sur la Décision : « AVANT L'ACCOMPLISSEMENT. Succès. Car le malléable parvient au centre. »

Les choses ne peuvent pas s'épuiser.
C'est pourquoi vient ensuite, pour finir, l'hexagramme AVANT L'ACCOMPLISSEMENT.

AVANT L'ACCOMPLISSEMENT est l'épuisement du masculin.

Cet hexagramme est à la fois l'inverse et l'opposé du précédent. K'an et Li ont changé de place à la fois comme trigrammes primaires et comme trigrammes nucléaires.

L'hexagramme dépeint le passage de Pi, « la stagnation » (n° 12) à T'ai, "la paix" (n° 11).

Vus de l'extérieur, aucun trait n'est à sa place, mais ils sont tous en relation l'un avec l'autre et l'ordre existe, préformé, à l'intérieur; en dépit de l'apparence de complet désordre extérieur. Le trait fort central est descendu de la cinquième place à la deuxième et il a ainsi établi une connexion.

Sans doute, K'ouen n'est pas encore au-dessus et K'ien au-dessous, comme dans l'hexagramme T'ai, niais leurs représentants, Li et K'an, sont dans ces positions. Li et K'an représentent K'ouen et K'ien dans leur esprit et leur influence (à cause de leurs traits centraux respectifs).

Ils sont, dans le monde visible (ordre du ciel postérieur), les représentants de K'ouen et de K'ien et ils se tiennent à leur place : Li au sud et K'an au nord.

AVANT L'ACCOMPLISSEMENT. Succès.
Mais si le petit renard, lorsqu'il a presque achevé le passage, met la queue dans l'eau, il n'est rien qui soit avantageux.

« AVANT L'ACCOMPLISSEMENT. Succès ». car le malléable parvient au centre.
« Le petit renard a presque achevé le passage » :
il n'a pas encore dépassé le milieu.
« Il met la queue dans l'eau. Il n'est rien qui soit avantageux ».
Parce que l'affaire ne se poursuit pas jusqu'à la fin.
Si quelqu'un reste immobile au début, les troubles s'élèvent parce que la voie parvient à sa fin.

Bien que les traits ne soient pas à leur place, le ferme et le malléable se correspondent néanmoins.

K'an a pour symbole le renard et en même temps l'eau.

Il y a un espoir de succès parce que les traits fermes et les traits faibles se correspondent tous. Le maître de l'hexagramme, le six à la cinquième place, est parvenu au centre, et cela assure l'attitude correcte qui doit permettre de réaliser l'accomplissement. D'un autre côté, le neuf à la deuxième place n'a pas encore dépassé le centre et, dans son cas, cela est dangereux. c'est un trait fort coincé entre deux traits yin. comme le jeune renard imprudent qui se lance précipitamment sur la glace, il se fie trop à sa force.

C'est pourquoi il se mouille la queue et la traversée ne réussit pas.

retour

Le feu est au-dessus de l'eau : image de la situation AVANT L'ACCOMPLISSEMENT.
Ainsi l'homme noble est circonspect quand il distingue les choses, afin que chacune trouve sa place.

Le feu flambe vers le haut; l'eau se précipite en bas; par suite il n'y a pas d'accomplissement. Si l'on essayait de forcer l'accomplissement, il en résulterait du dommage.

C'est pourquoi on doit distinguer les choses pour les unir.

On doit les mettre à leur place avec le même soin qu'on garde en maniant le feu et l'eau pour qu'ils ne se combattent pas.

Remarque.

L'hexagramme : « après l'accomplissement » décrivait la transition progressive d'un temps d'élévation à un temps de stagnation, en passant par un sommet de la civilisation, L'hexagramme « avant l'accomplissement » décrit de même la transition du chaos à l'ordre. Cet hexagramme apparaît à la fin du Livre des Transformations.

Il indique que toute fin est grosse d'un nouveau commencement, Il donne ainsi aux hommes l'espérance. Le Livre des Transformations est un livre de l'avenir.

retour