Daphné

 
 
Fille du dieu-fleuve thessalien Pénée et nymphe prêtresse de Gaia, Daphné (« laurier ») fut poursuivie par les assiduités d’Apollon qui,  au moment de la saisir, la vit se métamorphoser en laurier. Avec les feuilles de cet arbre, qui lui fut par la suite consacré, le dieu tressa une couronne. On raconte également que Daphné s’était éprise d’un jeune homme, Leucippos, qui, pour l’approcher s’était déguisé en femme. Apollon, jaloux, donna à Daphné et à ses compagnes l’idée de se dévêtir et de se baigner. Le malheureux fut obligé de faire de même ; les nymphes, découvrant la supercherie se préparaient à le tuer lorsque les dieux le ravirent à leur vue. Daphné dans sa confusion fut sur le point d’être étreinte par Apollon ; mais elle put, au dernier moment, se changer en laurier, qui devint l’arbre préféré du dieu.

[« À peine sa prière achevée, voici qu’une puissante torpeur envahit ses membres ; sa tendre poitrine est enveloppée d’une mince écorce, ses cheveux s’allongent en feuillage, ses bras en rameau, son pied, tout à l’heure si rapide, est retenu au sol dans d’inertes racines ; son visage, à la cime, disparaît dans la frondaison. Seul subsiste en elle l’éclat de son charme. Telle, Phœbos l’aime encore, et sa main posée sur le tronc sent le cœur qui continue à battre sous sa neuve écorce. Entourant de ses bras, comme des membres, les branches, qu’il couvre de baisers le bois ; mais le bois se dérobe à ses baisers.
 Alors le dieu : « Eh bien ! puisque tu ne peux être mon épouse, tu seras du moins, dit-il, mon arbre. Toujours c’est de toi que ma chevelure, de toi que ma cithare, Ô laurier, de toi que mon carquois s’orneront... » (Ovide)]
 
Daphné
 
 


Contactez-moi

Template created by Mont K'i