Le Destin

 
 
Il n’est peut-être pas de notion qui occupe dans la religion, la tragédie, et les mythes gréco-romains, pour les hommes comme pour les dieux, une place plus importante que cette idée complexe du Destin. Chez les Grecs, le Destin est représenté par la Moira (le destin ou le lot attribué à chacun) et la Tuchê ; La Moira qui primitivement ne formait qu’une seule divinité, a pris peu à peu une importance telle, qu’elle s’est divisée en trois personnes : Clotho, Lachésis et Atropos. Mais toutes ces représentations sont l’expression de l’inflexibilité de la destinée humaine tracée d’avance et de l’heure fatale de la mort, à laquelle nul ne peut se soustraire. Avec les siècles, toutefois, les Grecs ont adouci cette notion de destin cruel et ont vénéré une autre divinité, la Tuchê, moins redoutable, qui personnifie le hasard, bon ou mauvais, juste ou injuste, et qui intervient dans la destinée des hommes ou des États, dont elle peut changer le cours.
 
 
 


Contactez-moi

Template created by Mont K'i